Les Auteurs

Acteurs dans différents domaines, ils ont accepté le défi de mettre leurs enthousiasmes en commun pour partager et échanger sur leurs expériences en prospective.

L’empirique

Quentin Ladetto

Directeur du programme de prospective technologique, connu sous le nom de DEFTECH (DEfence Future TECHnologies), au sein d’armasuisse Science et Technologies, Quentin Ladetto, alias “Q”, a eu le privilège de créer cette entité et de la piloter depuis 2013.
Après un doctorat en géomatique de l’Ecole Polytechnique Fédérale Fédérale de Lausanne (EPFL), Quentin a rejoint Safran Vectronix AG pour commercialiser le système de navigation piétonne développé lors de sa thèse. Le produit a été sélectionné avec succès comme composante du programme militaire US Land Warrior. Avant de rejoindre armasuisse, il a travaillé avec différentes start-ups dans le développement de solutions matérielles et logicielles pour les domaines de la cartographie Internet, de la gestion de véhicules et d’actifs via l’Internet des objets (IoT). Parallèlement, Quentin a obtenu un Executive MBA en finance de HEC Lausanne et un diplôme de gestion de la technologie de l’IMD.

L’académique

Thomas Gauthier
Thomas Gauthier

Thomas Gauthier est Professeur de stratégie à emlyon business school et titulaire de la Chaire UNESCO en Organizational futures. Il est également administrateur de la Fondation Internet nouvelle génération (FING).
Il enseigne la stratégie et la prospective et conduit des travaux de recherche sur le thème de l’anticipation. Thomas était auparavant Senior research scientist chez Philips Research à Eindhoven (Pays-Bas) et Directeur de la recherche clinique chez Philips Healthcare à Seattle (États-Unis).
Il est titulaire d’un doctorat en médecine de l’Imperial College de Londres, d’un Master of Science en informatique du Massachusetts Institute of Technology et d’un diplôme d’ingénieur de l’École supérieure de physique et chimie industrielles de Paris.

L’artistique

Matthieu Pellet
Matthieu Pellet

Enseignant à l’Ecole Polytechnique Fédérale Fédérale de Lausanne (EPFL) et à l’Université de Lausanne (UNIL), où il est également chef de projet et médiateur scientifique, Matthieu “Gosh Pellet, passe son temps libre à dessiner.
C’est durant ses années de doctorat – dédié à la période antique du bassin méditerranéen – que “Gosh” a fondé Tchagata Games, collectif d’exploration (vidéo)ludique dans lequel il occupe le poste de graphic designer. Après avoir obtenu son titre de Docteur et, parallèlement, avoir publié plusieurs jeux sur différentes plateformes de distribution (Steam, PS Store, Xbox Live, etc.), il a cofondé la société ONI3, active dans la création vidéoludique ainsi que dans le travail d’illustration où il occupe le poste de CEO et illustrateur.
Il allie ainsi différentes compétences allant du travail de recherche scientifique à l’enseignement académique, en passant par l’infographie et la programmation. Ses productions artistiques peuvent aussi bien prendre la forme de bandes dessinées que de jeux vidéo, ou encore d’illustrations.

L’esthétique

Seiko Annie Rubattel
Seiko Annie Rubattel

Après avoir travaillé dans le dessin de mode puis avoir enseigné le graphisme durant dix années, Seiko Annie Rubattel est devenue responsable graphisme, marketing et communication à Artraction à Genève.
Avec « Gosh » et deux amis, elle a fondé Tchagata Games, collectif au sein duquel elle crée principalement les illustrations de backgrounds, mais également les logos, titres et autres objets graphiques et typographiques des créations ludiques made in Tchagata. Elle a également cofondé la société ONI3, dans laquelle elle occupe le poste de CEO tout en gérant là-aussi les aspects graphiques des productions, qu’il s’agisse de livrets, de bandes dessinées ou encore de jeux vidéo.

En parallèle de ces activités – et forte d’une première formation de couturière et styliste –, elle produit sporadiquement des créations textiles qui mêlent des inspirations japonaises à l’esthétique épurée suisse, témoignant ainsi de la double culture dont elle est porteuse par son origine bi-nationale.

%d blogueurs aiment cette page :