Q012 – Pourquoi est-il important d’échouer rapidement dans l’établissement d’un dispositif de prospective ?

/
4 minutes de lecture

Mettre sur pied un dispositif de prospective technologique est un défi pouvant susciter passablement de questions et de doutes. Il s’agit d’une tâche complexe qu’il est souhaitable d’aborder comme une somme d’actions complémentaires.

Tout cela ne va pas de soit et vous lirez dans tout bon livre de gestion de projet que tant que le client n’a pas clairement exprimé ses besoins, il ne faudrait théoriquement pas se lancer dans un développement. Considérez donc cette phase comme un avant-projet dans laquelle vous allez, ensemble avec votre client, tenter de faire remonter ses besoins à la surface, de les clarifier, de les exprimer, de leur donner fond et forme.

Sans créer de pression inutile, il est important de montrer aux différentes parties-prenantes ayant mis leur confiance en vous ce que le dispositif sera à-même de fournir et par là-même trouver le produit minimum viable. Plus vite il est possible d’intégrer du monde et d’itérer sur ces livrables qui représentent les composantes de base de votre dispositif, plus vite vous aurez une idée claire de ce qui est attendu. Soyez partisan de l’échec rapide ou “fail fast” dont le but est de signaler immédiatement toute condition susceptible d’engendrer la défaillance ou l’échec d’un processus. En conséquence logique, plus vite vous saurez ce qui est désiré, plus vite vous allez pouvoir vous organiser et optimiser l’utilisation de votre budget.

Le concept de “vite” peut être tout relatif, certaines activités demandant plus ou moins de temps à être mises sur pied.

Osez des projets de percée en parallèle et non en série. Ceux-ci peuvent être:

  • Analyse et présentation de différentes technologies et leurs implications sur le futur de l’entité considérée.

  • Atelier sur un thème technologique particulier.

  • Présentation de diverses méthodologies et processus de veille mis en oeuvre par des entités similaires. Thèmes de recherche pour améliorer et automatiser certains processus et activités du programme.

  • Exemple de plateforme de veille et de dispositif de prospective analogues à celui dont vous êtes en charge.

  • Estimation des efforts et coûts pour le déploiement d’une telle plateforme dans la cadre du programme de veille technologique.

  • Première itération de différents produits de divulgation de l’information tels que rapports, newsletter, etc.

Soyez agiles dans la méthode et l’exécution, réceptifs et flexibles quant aux retours des parties prenantes. Les éléments de base que vous avez créés sont là pour être adapté, remodelés. Ils sont votre pâte à modeler et vos Legos façonnant votre dispositif.

Un dispositif de prospective est un être vivant. Il fournit des actions et attend des réactions auxquelles il va devoir s’adapter. Darwin avait raison, votre dispositif évoluera par sélection naturelle (de projets, de livrables) et la concurrence vitale (avec d’autres sources d’information ou d’autres projets par exemple) !

Comme dans beaucoup de choses de nos jours, il est dangereux d’aller vite, mais il est encore plus dangereux d’aller lentement!

Votre avis et votre expérience nous intéressent!

Histoire précédente

Q035 - COVID-19 : comment commencer sérieusement à anticiper les impacts de la crise en 60 minutes chrono ?

Histoire suivante

Q129 - Qui trouve-t-on dans la cabine de pilotage d’une démarche de prospective ?

Derniers articles de Méthodes

%d blogueurs aiment cette page :