Q054 – Qui sont les « personnes remarquables », acteurs incontournables de toute démarche de prospective ?

/
6 minutes de lecture
1

Dès les premiers jours de la planification par scénarios à la Royal Dutch Shell, Pierre Wack et ses collègues ont saisi l’importance de faire intervenir dans le processus d’exploration des futurs possibles des individus qualifiés de “personnes remarquables” (en anglais, remarkable people).

C’est auprès de son mentor, George Gurdjieff, que Wack a précisé la description qu’il se faisait d’une personne remarquable. Selon Rafael Ramirez, professeur à l’Université d’Oxford et “légataire” des écrits de Pierre Wack, consignés encore aujourd’hui dans les collections de la Oxford Futures Library, le dirigeant français voyait en une personne remarquable un individu capable de proposer une grille de lecture inédite des transformations à l’oeuvre dans le monde et, ce faisant, de repérer avant quiconque l’émergence de nouvelles configurations sociales, politiques, économiques, etc.

Lors d’une démarche de prospective, le prospectiviste commencera naturellement pas s’entretenir avec plusieurs acteurs à l’intérieur-même de l’organisation cliente. Ceux-ci seront choisis en fonction de leur rôle, de leur expérience et des analyses sur la situation de l’entreprise que l’on peut en attendre. Ces premiers répondants seront identifiés en fonction de leur capacité (et de leur appétence) à analyser les succès et les échecs passés de l’organisation et à réfléchir aux défis et opportunités à venir.

Aussi pertinentes et utiles que soient les informations ainsi obtenues sur l’organisation et son environnement, il n’en reste pas moins qu’elles seront fortement influencées, pour ne pas dire bornées, par le cadre institutionnel dans lequel évoluent les personnes interviewées. Dit autrement, l’histoire, la culture, l’organisation et d’autres éléments fondamentaux qui façonnent l’entreprise agissent puissamment sur les représentations des individus qui y travaillent et biaisent leurs perspectives.

C’est précisément pour cette raison que la démarche de prospective doit nécessairement s’enrichir des analyses et des intuitions de personnes remarquables. En quête de nouveauté, le prospectiviste ne pourra pas faire l’économie de l’exercice rigoureux d’identification et d’interview de personnes remarquables, véritables “entrepreneurs intellectuels” pour reprendre la formule de Ramirez, capables de concevoir des cadres inédits à travers lesquels explorer l’environnement de l’organisation, spéculer autour de ses futurs possibles, et inventer de nouvelles stratégies.

Une indiscipline intellectuelle…

Comment reconnaître une personne remarquable ? Une personne remarquable a étudié et jouit d’une expérience dans un domaine lié aux enjeux repérés dans la démarche de prospective. Elle est ainsi capable de formuler des hypothèses à la fois crédibles et déstabilisantes sur les transformations voire les ruptures possibles du système étudié dans la démarche. Échappant au silence organisationnel qui contraint la liberté d’expression des acteurs à l’intérieur de l’entreprise, dotée d’un franc-parler et revendiquant une véritable “indiscipline intellectuelle”, chère à Michel Godet, une personne remarquable saura être l’empêcheur de penser en rond et le garde-fou face aux risques de propos convenus et d’auto-satisfaction qui pourraient réduire à néant l’impact de la démarche de prospective. 

N’étant pas estampillée “expert” ou autre “leader d’opinion”, située en-dehors des premiers cercles de l’organisation, elle jouira de la liberté de ton voire de l’impertinence essentielle pour rompre avec l’orthodoxie stratégique qui peut être fatale à une entreprise.

Voici, présentées de manière synthétique, quelques unes des caractéristiques que Kees van der Heijden attend d’une personne remarquable :

  • Se démarque des autres par l’ingéniosité de son esprit ;
  • Maîtrise parfaitement son domaine d’expertise ;
  • Dotée d’une curiosité sans limite ;
  • Source intarissable d’idées nouvelles ;
  • Accessible ;
  • Observatrice attentive des lignes de force et des tensions qui structurent et déstructurent le monde ;
  • Propose une lecture atypique des transformations émergentes ou déjà largement à l’oeuvre.

Une personne remarquable peut être un universitaire, un ingénieur recherche et développement, un écrivain, un artiste, un consultant, un homme ou une femme d’affaires perspicace etc. Dit autrement : elle peut venir de n’importe où pourvu qu’elle réponde aux critères détaillés plus haut.

Si nous sommes désormais conscients de leur existence, un prochain billet décrira plus précisément comment procéder afin :

  • D’identifier des personnes remarquables ;
  • De créer les conditions propices afin que ces personnes remarquables puissent contribuer efficacement à la démarche de prospective ;
  • D’établir, pas à pas, un réseau de personnes remarquables et de fragments de futurs qui puissent être mobilisés dans de futures démarches.

1 Comment

  1. Les « remarkables people » sont aussi ceux qui ont la capacité de connecter et de faire connecter les autres. Merci d’être de ceux là. Cher Thomas, merci de ce partage d’article, qui me fait également penser à ce bref TED Talk de Roselindes Torres (BCG) sur les leaders du XXIème siècle. Plutôt que la laundery list impérative à laquelle nous ont habitués les consultants, elle se contente de poser trois questions:
    – Quelles sont vos sources d’inspiration lorsqu’il s’agit d’anticiper le changement?
    – Comment mesurez vous la diversité de votre réseau?
    – Vous sentez-vous suffisamment courageux pour abandonner le passé?
    Voici le lien vers son clip (https://www.youtube.com/watch?v=aUYSDEYdmzw).

Votre avis et votre expérience nous intéressent!

Histoire précédente

Q075 – Pourquoi utiliser des canevas dans un dispositif de prospective?

Histoire suivante

Q003 – L’Homme face à son avenir : quelle histoire ?

Derniers articles de Quoi

%d blogueurs aiment cette page :