Q092 – Comment utiliser l’évolution pour produire une disruption ?

//
14 minutes de lecture
1

Les notions de prospective et de stratégie que nous abordons dans ce blogue sont naturellement connexes au domaine de l’inventivité. Si l’on veut anticiper le futur, il est important d’imaginer de quels éléments celui-ci pourrait être peuplé! Mais existe-t-il une méthode pour innover ? Afin de répondre à cette question, c’est avec grand plaisir que nous offrons le clavier à M. Yves Guillou pour une incursion dans le monde fascinant de la créativité.

Tous les objets, et plus généralement les systèmes techniques ‘objets’ qui nous entourent subissent une pression de leur environnement, les poussant à évoluer. Ces évolutions sont de deux formes : d’optimisation et de disruption.

Prenons par exemple un objet si commun qu’on en oublie la genèse : le couteau. Au tout début, la fonction était desservie par … la dent, ou l’ongle. Aujourd’hui, il existe autant de types de couteaux que d’usage, du coupe papier au couteau suisse, en passant par les ciseaux. Toutes ces évolutions se sont faites avec des étapes d’optimisation alternées par des disruptions.

TRIZ (acronyme russe pour Théorie de Résolution des Problèmes Inventifs) a codifié ces différentes évolutions au travers d’outils particuliers.
Le premier outil présente les lois d’évolution, au nombre de 9, permettent d’évaluer les tendances futures d’un système techniques.

  • Loi 1 : Permet de définir les conditions nécessaires et suffisantes à l’apparition d’un nouveau système viable.
  • Loi 2 : S’intéresse au niveau d’efficience dans la réalisation de la fonction principale utile du système.
  • Loi 3 : Vérifie que tout ce qui compose le système travaille de concert.
  • Loi 4 : Tout système technique, dans ses évolutions, tend à augmenter son niveau d’idéalité.
  • Loi 5 : Ce qui peut freiner l’évolution d’un système, c’est l’un de ses sous-systèmes.
  • Loi 6 : Tout système, au cours de son évolution, finit par être intégré à un super-système.
  • Loi 7 : La tendance générale d’évolution est de changer la structure du système (du macro vers le micro).
  • Loi 8 : Afin d’augmenter leur efficacité, les systèmes tendent à devenir de plus en plus dynamiques.
  • Loi 9 : Au cours de leur évolution, les systèmes techniques tendent à augmenter les interactions.

Ces lois peuvent être regroupées en trois catégories :

  1. Les trois premières lois s’attachent à faire en sorte que le système fonctionne
  2. Les lois 4 et 5 se focalisent sur l’amélioration du système (optimisation)
  3. Enfin les lois 6 à 9 proposent des pistes disruptives d’évolution
Représentation des 9 lois de l'évolution composant la base de la méthode TRIZ

Le second outil se base sur la contradiction. Pour qu’un système évolue, il doit résoudre des contradictions. Pour reprendre l’exemple du couteau : à un moment dans son évolution est apparu le biface, outil en silex très tranchant. Et là, une contradiction est apparue : il faut que l’outil soit tranchant pour couper, et il faut que l’outil ne soit pas tranchant pour ne pas se blesser. C’est la naissance du manche, qui applique un des principes de résolution « qualité locale » : à un endroit l’outil est tranchant et à un autre endroit l’outil ne l’est pas. On peut aussi noter que ce principe de résolution fait partie d’un des outils de résolution des contradictions physiques, en particulier le principe de séparation dans l’espace.

La notion de contradiction est centrale dans TRIZ car elle permet de traiter des problèmes de façon non conventionnelle. Elle est opposée à l’optimisation qui se base, elle sur des compromis. Le compromis mène à l’optimisation alors que la contradiction mène vers la disruption.

L’outil de l’analyse multi écrans s’intéresse, lui, au positionnement systémique de l’ensemble technique:

  1. De quoi est il constitué (ses sous-systèmes)?
  2. Quelles sont ses fonctions (système)?
  3. Quel est son environnement (super-système)?
Représentation de l'analyse multi-écrans représenté ici avec 9 états mais s'intégrant dans un schéma plus étendu. Le schéma multi écran complet est en fait à trois dimensions: L'axe systémique (vertical), l'axe temporel (ancêtre, actuel et futur) et enfin, peut-être le plus important, l'axe Système / anti-système correspondant au système qui bloque l'évolution du système étudié. En fonction des éléments considérés, il est possible d'analyser différentes étapes de transitions temporelles ainsi que systémiques et de construire idéalement une feuille de route de l'innovation.

Cette analyse est faite à partir du système actuel et du système qui le précédait (son ancêtre)

Par l’examen des évolutions aux trois niveaux (Super-système, système et sous-systèmes) on établit des tendances d’évolution pour la prochaine génération.

Afin d’illustrer ces propos, voici quelques exemples dont le “Juicy Salif” de Phlippe Starck. Il est pratiquement certain que Starck lors de sa conception n’a pas utilisé TRIZ, mais, comme personne innovant au quotidien, il applique de façon innée des procédés inventifs.

Le presse-agrume Juicy Salif de Philipp Starck

TRIZ s’est construite par l’observation et l’étude des inventeurs et des inventions, et il est tout à fait logique de retrouver ces concepts chez un designer tel que lui.

Et maintenant, considérons les millions d’années d’évolution de notre environnement. Est-ce que celle-ci est-elle régie selon les même règles? C’est certainement peu probable, mais voici tout de même quelques exemples assez probants:

 

Pour finir, comment, dans ce contexte, ne pas citer le couteau suisse, il suit aussi les lois précitées:

  • Il augmente son utilité par ajout de fonctions (clé USB par exemple) par la loi 9
  • Suivant la loi 5, les différents outils se sont adaptés à la structure de l’objet
  • La loi 3 a permis d’harmoniser les différents composants pour qu’ils puissent cohabiter dans un lieu restreint
  • Et on pourrait y trouver des justifications pour les autres lois, dans une analyse temporelle de l’évolution de l’objet technique.


Ce billet est loin d’être exhaustif. De nombreux autres outils stimulant l’innovation existent. N’hésitez pas à visiter le site suivant qui présente de nombreux exemples et identifient les outils de TRIZ qui y ont été appliqués: http://triz-experience.blogspot.com/

Yves Guillou, Ingénieur de formation, pilote, en PME, l’ensemble des activités techniques, depuis la conception jusqu’au Service après vente, en passant par l’industrialisation, la production et la maintenance. La règle d’or est la mobilisation des équipes autour d’un processus continu, faisant appel à tous pour innover.

Par ailleurs, il contribue à faire connaître TRIZ et à l’adapter à différents domaines dont l’enseignement des plus jeunes.

1 Comment

Votre avis et votre expérience nous intéressent!

Histoire précédente

Q037 – Dans quel(s) monde(s) viv(r)ons-nous ?

Histoire suivante

Entretien avec Marc Atallah – Science-fiction et Prospective

Derniers articles de Comment

%d blogueurs aiment cette page :