Q098 – Qu’est-ce qu’une information minimale ou un atome d’information ?

//
4 minutes de lecture

Un atome d’information est une quantité minimale de contenu permettant de matérialiser une information. Ce concept, imaginé par M. Alain Vaucher dont j’ai eu la chance de partager les enseignements (Quentin), doit permettre le passage de l’oral à l’écrit, tout en favorisant l’archivage papier ou électronique de l’information.

Un atome d’information est une “nouvelle brève”, elle est généralement très factuelle, sans grande analyse, activité qui devrait venir par la suite.

Afin de répondre à ces besoins, une possible structure minimale informationnelle est:

  1. Titre (défini le contexte et permet le tri)
  2. Texte (définition ou information à disposition)
  3. Date (permet d’établir une chronologie)
  4. Auteur (attention à contrôler que celui/celle-ci existe bel et bien et que l’auteur est fiable)
  5. Source (afin de retrouver au besoin l’information brute pour un contrôle approfondi)
  6. Références (facultatifs)
Exemple d'atome d'information présenté par M. Alain Vaucher (jouissant actuellement selon ses mots "d'un autre monde extraordinaire qu'est la retraite") lors de notre rencontre en 2013.

Les informations minimales sont utilisées pour nourrir un dispositif de veille. Elles sont un des moyens permettant de détecter des signaux faibles, par exemple en voyant soudain un thème nouveau apparaître dans l’actualité sous différentes facettes.

Si vous disposez d’un accès à une base de données (Mysql, Access, …) cette structure est très facile à implémenter. En créant un formulaire html, vous serez à même, à partir de n’importe quel endroit ayant une connexion internet de sauvegarder votre information.

La façon dont vous vous habituerez à saisir ces informations est naturellement très subjective et de nombreux outils existent, synchronisant l’information également entre différents appareils. Tirez parti à votre manière de cette facilité désormais offerte, mais n’oubliez pas un bon référencement car autrement, dès l’accumulation d’une grande quantité de ces atomes d’information, le risque d’entropie est grand!

Votre avis et votre expérience nous intéressent!

Histoire précédente

Q076 – Qu’attendre de la réalisation d’ateliers comme exercices de prospective technologique ?

Histoire suivante

Q037 – Dans quel(s) monde(s) viv(r)ons-nous ?

Derniers articles de Documents

%d blogueurs aiment cette page :