Q115 – Pourquoi établir une liste de domaines technologiques sous observation ?

//
4 minutes de lecture

Très vite vous allez être confronté à une question similaire à “Quelles sont les prochaines technologies de rupture ?” ou “quelles sont les 5 technologies qui auront le plus d’impact dans les prochaines années ?”.

En travaillant à partir d’une liste établie de technologies, vous aurez la possibilité d’apporter rapidement des premiers éléments de réponse à ce genre de question. Les avantages ne s’arrêtent pas là.

Une liste permet également de créer un écosystème technologique de référence. Il peut être propre à votre activité ou plus généralement, se baser sur une taxonomie particulière ou non.

La liste facilite aussi l’organisation de l’information et vous permet de mesurer les changements et développements se produisant pour chaque élément de celle-ci (par exemple, quel était l’état de l’art en matériaux disponibles pour l’impression 3D en 2013 par rapport à aujourd’hui ?).

Attention cependant à ce que les gens entendent par “technologie”. Cela va varier en fonction de la langue, des expertises particulières ainsi que des us et coutumes. Technologie désigne la théorie générale des techniques ou l’ensemble des savoirs, des pratiques et des termes propres à un domaine technique en particulier. On ne parle pas de produits, de techniques, de services. Vous vous rendrez compte que la terminologie anglaise “technology” s’applique à peu près à tout et n’importe quoi, ce qui complique parfois certaines discussions.

Considérant ces différents éléments et le fait que la taille d’une liste pour des raisons pratiques ne devrait pas être trop grande, nous avons considéré dans le cadre du programme de prospective technologique d’armasuisse, non pas des technologies directement, mais 12 domaines technologiques dont nous suivons les évolutions. Le choix de “domaines technologiques” a été fait afin de pouvoir considérer toutes les innovations se rapportant à ceux-ci sans se soucier dans un premier temps de la nature de l’innovation proprement dite.

  • Robotique
  • Performance humaine
  • Réalité augmentée et virtuelle
  • Fabrication additive
  • Intelligence artificielle
  • Internet des objets
  • Missiles et vecteurs hypervéloces
  • Nouveaux matériaux
  • Spectre électromagnétique
  • Informatique quantique
  • Technologies spatiales
  • Biologie de synthèse

Ces domaines ne sont pas non plus indépendants, nous en sommes conscients. Est-ce vraiment important ? L’important est surtout qu’ils soient d’intérêt et dans un langage compréhensible par les différentes parties prenantes.

En fonction des thèmes qu’il vous sera demandé de traiter, vous pourrez développer des listes et les représenter de différentes manières. Les radars créés ensemble avec envisioning sont des alternatives, certes évoluées, à une simple feuille Excel. L’un de leurs points forts est de faciliter la mise en débat des technologies qui y sont présentées, tandis que le tableur peut paraître trop “aride” pour permettre un tel échange.

Quoiqu’il en soit, une simple liste de technologies ne peut représenter que le point de départ ou un aspect du dispositif de prospective technologique. Vous vous rendrez bien vite compte que ce qui importe vraiment est ce que ces technologies vont apporter, ce qui va changer grâce ou à cause d’elles. En complément des listes, il va donc falloir construire le narratif qui va intégrer et faire vivre ces technologies dans des contextes sociaux, écologiques, politiques et économiques futurs possibles.

Votre avis et votre expérience nous intéressent!

Histoire précédente

Q100 - Quel modèle pour un dispositif de prospective ?

Histoire suivante

Q117 - Pourquoi l'esthétique et le design des livrables sont-ils primordiaux ?

Derniers articles de Comment

%d blogueurs aiment cette page :